Le chat âgé-Clinique vétérinaire des Cerisioz

21 avril 2022

Après avoir reçu tant d’amour, de câlins, de ronrons de la part de votre compagnon à 4 pattes, c’est votre tour de lui rendre l’appareil en l’aidant à vivre une retraite paisible. On considère qu’un chat devient sénior à l’âge de 8ans, cependant, c’est vraiment à partir de 12 ans que le vieillissement commence réellement. Ce processus est tout à fait naturel, il a beaucoup de conséquences mais peut être accompagné pour se passer dans les meilleures conditions possibles.

SOMMAIRE

> DÉTECTER LES SIGNES DE VIEILLESSE
> COMMENT LA PRÉVENIR ?
> LE SAVIEZ-VOUS ?

DÉTECTER LES SIGNES DE VIEILLESSE

Reconnaitre les signes de vieillissement de votre chat ainsi que les premières manifestations des maladies qui l’accompagnent, est un enjeu très important pour entretenir l’état de santé de votre animal. Parmi ces signes on retrouve :

La perte de poids : L’amaigrissement chez le chat peut être dû à de nombreuses causes, des moins graves aux plus alarmantes. Un vieux chat peut perdre l’appétit car il est stressé, sent moins bien les odeurs ou parce qu’il a du mal à mâcher. Dans des cas plus graves, l’amaigrissement peut révéler des troubles du système digestif, des problèmes dentaires (maladie parodontale, tartre, déchaussement de dent) ou encore une maladie rénale chronique. Il convient donc de suivre le poids avec une pesée hebdomadaire, et de prendre rendez-vous chez le vétérinaire si votre chat a perdu plus de 10% de son poids corporel.

La modification du pelage : Avec l’âge, le pelage se modifie et devient terne et plus sec. Ces modifications sont en partie dues au fait que le chat fait moins bien sa toilette, par manque de souplesse ou par démotivation. Il est important de compenser par des soins quotidiens, brossage régulier, nettoyage des yeux, oreilles, soins de dents et coupe des griffes.

L’arthrose : Cette pathologie touche tous les vieux chats, elle se traduit par des mouvements plus lents, une perte de l’agilité. Votre chat aura tendance à moins se déplacer et sauter plus rarement. Tout ceci est dû aux douleurs articulaires qui découlent de la dégradation du cartilage articulaire.

COMMENT LA PRÉVENIR ?

Garder son chat en bonne santé malgré la vieillesse c’est possible, mais cela demande de respecter quelques règles :

Mettre en place un suivi vétérinaire régulier. Jusqu’à l’âge de 12 ans, il est conseillé d’effectuer un bilan annuel chez votre vétérinaire. À partir de 12 ans, privilégiez deux visites annuelles. Ces contrôles permettent d’intervenir précocement en cas de problème de santé, ce qui augmentera considérablement les chances de succès du traitement. Vous pouvez profiter de ces visites pour discuter avec votre vétérinaire et recueillir ses conseils concernant l’alimentation de votre chat, les soins à réaliser ainsi que d’éventuels changements de comportement.

Adapter l’alimentation : L’alimentation joue un véritable rôle dans la santé des chats vieillissants. Certaines pathologies comme l’insuffisance rénale chronique, qui touchent beaucoup de chats, peuvent être évitées ou retardées grâce aux habitudes alimentaires. Optez pour une nutrition mixte à base de croquettes et de pâté permet d’apporter l’hydratation dont le chat à besoin. L’eau présente dans le pâté va aider les reins et les préserver.  C’est aussi par l’alimentation qu’on peut lutter contre l’obésité, qui est très néfaste pour la santé de votre animal et engendre de nombreux problèmes (arthrose, diabète, …).

Prodiguer des soins réguliers : Prendre soin quotidiennement de son chat, une solution simple mais qui fait des miracles et permettra à votre animal d’augmenter sa longévité. Un traitement prévisionnel et régulier des parasites (traitement puce, tiques et vermifuges), une vaccination à jour, une stérilisation précoce mais aussi un brossage du poil quotidien ou encore une bonne hygiène bucco-dentaire (détartrage, brossage de dent), tels sont les secrets pour garder votre compagnon en bonne santé et prolonger sa vie.

LE SAVIEZ-VOUS ?

À lire aussi : L’arthrose du chien

  • Il est possible de calculer approximativement « l’âge de son chat » (comparaison avec l’âge humain). C’est par ici !
  • Les soins quotidiens sont à mettre en place à la maison : les yeux, les oreilles, la bouche, le poil et la peau sont à surveiller.
  • Les dents et l’haleine sont à surveiller car la formation de plaque dentaire peut entraîner des gingivites et nécessiter un détartrage.
  • Enfin, il est important de suivre les recommandations de votre vétérinaire pour la vaccination et pour le traitement contre les parasites internes (vers) et externes (puces, tiques) car le chat âgé est plus sensible à ces agressions.
Télécharger la fiche conseil
Aller en haut