AccueilActualitésActualites regionalesAnxiété de cohabitation chez le chat

Anxiété de cohabitation chez le chat

27/09/2019

Anxiété de cohabitation chez le chat

Etre l’heureux propriétaire de plusieurs chats est un bonheur mais les faire cohabiter peut s’avérer difficile…
 

Le chat est un animal territorial… :

Contrairement à un chien qui est un animal appartenant à une meute, le chat est plutôt un solitaire qui s’applique à conserver son territoire ! Ainsi le territoire de votre chat est votre habitation, éventuellement votre jardin et même ses alentours. Les félins sont très attachés à leur territoire, cela est très important pour eux.

 
L’organisation du territoire :

Pour un chat, son territoire s’organise en différentes aires de vie bien définies mais pouvant se chevaucher : les aires pour le repas, le jeu/la chasse, le repos, les mictions et excréments… En sachant cela, on peut facilement repérer les différents endroits où notre chat aime dormir. Il aime ses petites habitudes. On comprend aussi pourquoi notre chat peut être si perturbé quand on change un meuble de place ou quand sa litière est trop proche de sa gamelle !
De la même manière, lorsque plusieurs chats cohabitent, le partage du territoire est souvent délicat et ce, d’autant plus que l’espace est limité.
 

L’anxiété de cohabitation :

Certains chats parviennent à cohabiter sans souci et à partager ces différentes aires de leur territoire. Pour d’autres, cette cohabitation est source d’anxiété qui se traduit par des bagarres pour leur territoire. On voit alors souvent un chat agresseur qui surveille les allers et venues de son compagnon pour l’attaquer dès que son territoire semble en danger.
L’autre chat, agressé, se fait alors de plus en plus discret pour éviter les conflits. Il peut développer des comportements compulsifs tels qu’un léchage exacerbé par exemple.
 

Que faire lors de bagarres ?

Si les chats ne se mettent pas en danger l’un l’autre, vous ne devez pas les interrompre, cela permet parfois de régler la situation.
Au contraire, si la dispute est violente et dangereuse, il faut les séparer en faisant un grand bruit ou en envoyant un spray d’eau. N’intervenez jamais avec vos mains, vous risqueriez d’être blessé !
 

Quelles solutions ?

Une solution rapide pour les protéger : vous pouvez installer chacun des chats dans des pièces différentes avec tout le nécessaire pour vivre en associant des compléments alimentaires et/ou des phéromones apaisantes. Dans le même temps, vous pouvez multiplier les litières, les gamelles, les lieux de couchage et d’observation… pour que chacun trouve sa place. Il existe des compléments alimentaires et des phéromones, évoqués ci-dessus, pour apaiser les deux chats, l’agresseur et l’agressé.
Il faut aussi agrandir le territoire : réfléchissez si vous pourriez, par exemple, leur laisser accès à l’extérieur.
 
Plus l’espace est grand, plus la cohabitation sera facilitée.
 
Si cela est impossible, le territoire peut être agrandi en hauteur : accès au-dessus des meubles, arbres à chat… 
Si ces changements ne suffisent pas, une visite à la clinique peut s’avérer nécessaire. Nous pourrions discuter des solutions possibles, d’une thérapie comportementale associée éventuellement avec un traitement médical. Cette démarche doit être alors mise en place pour les deux chats.
 
Nous restons à votre disposition pour discuter des éventuels soucis de cohabitation que vous rencontrez avec vos chats ou si vous souhaitez adopter un autre petit félin.